Rencontres : les cinq ateliers préférés de Soizic

Pour vous donner un goût de ces rencontres 2018, Soizic Quintin (M15) nous livre, très subjectivement, le top 5 de ses ateliers préférés.

 

 

Les Bols ! Les Bols ! Les Bols ! Marcelle

Une révélation, tout simplement. Puissant, subtil, touchant.
Le talent de Marcelle pour faire chanter ses bols a fait son œuvre. Nous étions sous le charme.
Le corps entier profite et reçoit la vibration. Le son des bols sollicite bien sûr l’ouïe mais la vibration est telle qu’elle touche l’ensemble du corps, dans ses différents niveaux physique, énergétique, subtil.
Chaque expérience est unique et vient nous rencontrer où nous sommes. J’y ai trouvé un outil très efficace pour passer sous la résistance du mental et nourrir les autres niveaux du corps et de l’être. Marcelle a donné trois concerts. Chacun était différent dans l’expérience. Au cours du premier, j’ai senti l’énergie circuler et nettoyer des blocages, au cours des deux suivants, j’ai surtout senti l’expansion du corps, la détente, notamment au niveau de l’aura. A la fin du concert, mon corps et mon esprit étaient apaisés, mon âme nourrie et en paix…

Ecoutez ici l’un des trois concerts de Marcelle Meylan à Devesset.

Massage Lumière – Yannick

Yannick nous a présenté un massage en lien avec la lumière, qui est une onde électromagnétique. Qui dit onde, dit vibration…
En me connectant à la vibration de la lumière, guidée par Yannick, j’ai senti une vibration différente en moi et au niveau de l’aura, comme une présence de guérison spécifique et subtile, que je n’avais encore jamais contactée ainsi. En me connectant à cette vibration en tant que thérapeute, j’ai expérimenté une connexion plus directe avec ce qui appelait chez le client. En tant que cliente, j’ai senti une grande justesse du thérapeute.
Depuis les rencontres, il m’arrive de me connecter à cette vibration de lumière avec des ressentis très positifs pour moi et mes clients. Très intéressant. A développer !

Travail de la voix et Portage à l’africaine – Christiane

Magnifique expérience, tant lors de la préparation, au cours de laquelle Christiane nous a fait travailler la voix (cf Module Cycle 1 sur la voix pour tous ceux qui ne l’auraient pas fait) et sentir le corps se transformer en cocon vibratoire, que lors de nos échanges à deux l’un « portant » l’autre à la manière africaine : le thérapeute prend la place de la mère ; le client celle du bébé, porté.

Protocole :

1- Échauffement en cercle. Christiane nous guide pour travailler la voix et amener la vibration dans le corps. Au cours de l’exploration de la voix, vers les aigüs ou vers les graves, chacun est appelé à sentir. Au début très difficile pour moi, les tensions sont installées, le diaphragme verrouillé, la voix ne sort pas; Puis au fur et à mesure, la vibration fait son travail, le diaphragme se relâche, le corps se détend et la vibration se propage à l’ensemble du corps, en surface et à l’intérieur.

 2- Thérapeute et client sont debout, mais si les tailles respectives ou les douleurs le demandent, le travail peut aussi bien se faire assis, sur des chaises ou par terre.
Le thérapeute est devant, le client se place derrière, le ventre contre le dos du thérapeute. Une écharpe ou un drap maintient le client collé au thérapeute. L’écharpe, tenu fermement aux extrémités par le thérapeute, doit englober les épaules et les fesses du client afin qu’il se sente comme porté.Le thérapeute ajuste la tension selon les besoins du client.

Le bébé bien porté, le thérapeute peut bercer doucement le client et lui chante son chant de l’âme. Puis quand le client est prêt, il chante son chant à lui et le thérapeute suit son client dans un chant ensemble.

 J’ai fait l’expérience en tant que thérapeute. J’ai senti une très grande connexion avec moi-même d’abord, me permettant d’être pleinement présente à ma cliente, et une connexion très authentique avec ma cliente.

Chants traditionnels et balade des 5 sens – Rosanna, Carole

 

Atelier au pied levé suite à l’absence de Jeff (percussions).

Rosanna nous apprend deux chants traditionnels juifs, que nous chantons en ronde, ensemble :
« Evenou shalom Alerem » et « Hava Naguila ».
La plupart d’entre nous ne connaît pas les paroles, mais après 30 minutes de répétition guidée de main de maître, nous voilà vibrant et chantant de toute notre âme ces magnifiques chants ! La communion entre nous est palpable, le taux vibratoire est monté d’un cran pour chacun. En silence, nous sortons rencontrer et découvrir la nature.
Ce jour là, le soleil printanier est chaud. La neige ne viendra que 2 jours après ! Les oiseaux et insectes piaillent et bourdonnent, les feuilles vert tendre sont bien là prêtes à se gorger de lumière, une brise nous caresse la peau, la nature est resplendissante.
La balade sera individuelle et malgré tout, quelque chose d’impalpable nous relie. Quand chacun s’est bien repu et nourri de ses découvertes ou connexions sensorielles, nous rentrons chacun connecté à soi, et ensemble comme lié par l’esprit du groupe.

De retour dans la pièce, Rosanna nous guide pour chanter à nouveau et danser en ronde, ensemble.

Puis chacun/e partage comme il/elle le souhaite avec le groupe son expérience.
Très chouette moment de partage, ensemble et chacun avec soi-même.

Méditation anti-inflammatoire – Achim

L’inflammation chronique semble être un des maux du siècle.
Achim nous a proposé une méditation invoquant le 2e rayon cosmique selon la tradition esotérique. Ce rayon associé à une forme pyramidale a pour vertu de calmer les inflammations et de ramener l’harmonie dans les différents corps énergétiques.

Comme toute le travail d’Achim, c’est un peu difficile de partager une expérience aussi intérieure et subtile. Pour ma part, chacune des méditations,  amène de plus en plus de calme, d’apaisement et la sensation d’un nettoyage profond, de l’âme et du corps…

 

 

 

 

Bonus : La conférence sur le son ou … La thérapie sonore, silencieuse – François

Au programme était une conférence sur le son, clôturant les rencontres. La conférence a duré 5 min.

« Quand la vue permet le contrôle (on choisit de fermer les yeux, de détourner le regard), l’ouïe ne se contrôle pas. On ne contrôle pas ce que l’on entend.
De plus, le son permet de changer d’espace et de dimension. »
L’ouïe est un de nos premier sens. Selon certaines traditions, la vibration du son est à l’origine de la création (dans le Soufisme ou dans la religion chrétienne: « Et Dieu créa le verbe »).

 

La consigne est simple et surprenante : « Utiliser le son pour guérir, en silence…»
Nous étions tous perplexes, interloqués, voire sceptiques.

Oui, il n’y a que François qui puisse nous proposer une thérapie sonore silencieuse !? Etait-ce préparé ? Etait-ce l’inspiration du moment ? Personne ne le saura… La légende se perpétue ainsi.

 

Protocole :
Travail à deux.
1) Exercice 1 pour s’accorder : Le thérapeute se branche sur son client. Le client chante une note (en silence), et le thérapeute lui chante ce qu’il perçoit. Le client confirme.

2) Écoute de chant du vital. Le client sent le son du vital, le thérapeute se branche sur le client et le fait dans sa tête, puis confirme avec le client. Idem pour le chant de l’âme.

3) Guérir une douleur par le chant. Le client identifie une douleur dans son corps, sans le dire. Le thérapeute se branche sur cette zone et chante le son qui va guérir et soutenir la zone douloureuse, en demande du client.

Share This